dimanche 6 avril 2014

LA FEMME AU CHAPEAU de Henri Matisse

La Femme au Chapeau, Henri Matisse, 1905
Huile sur toile, 80.6 cm x 59.7 cm, Museum of Modern Art, San Francisco

I. Présentation
La femme au Chapeau est une des œuvres les plus connues de Henri Matisse, réalisée en 1905, et qui représente la femme du peintre. L’œuvre est achetée par les Stein, une famille américaine un peu après sa parution.
Elle est exposée pour la première fois au Salon d’Automne en 1905.

II. Description et analyse
1. Description formelle
Le tableau est un portrait d'apparat, le modèle étant vêtu à la dernière mode parisienne. Il représente la femme de Matisse qui occupe ici tout l’espace.
Elle est peinte assise, le buste de profil, la tête de trois-quarts. Habillée de façon bourgeoise, elle tient de sa main gantée quelque chose qui ressemble à un sac et sa tête est surmontée par un chapeau. Cheveux rouges brique, visage vert et chapeau multicolore... Ce sont autant de couleurs que le public n’avait pas l’habitude de voir au tout début du 20ème siècle.

2. Exposition au Salon d’Automne
Lors de sa première exposition au Salon d’Automne, l’œuvre s’attire de nombreuses critiques. Elle est qualifiée de «pot de couleurs jeté à la face du public» ou encore de bricolages informes, des tâches de colorations crues jetées au petit bonheur». Cette œuvre est pourtant aujourd’hui mondialement reconnue.
Tout le monde reprochait à l’époque à Matisse d’utiliser des couleurs trop vives et pas appropriées pour ce qu’il fallait peindre : qui aurait eu l’idée de représenter un visage en vert ? 

3. Composition et couleurs du tableau
Les couleurs sont ici très vives, utilisées pures (donc non mélangées entre elles) et différentes du ton local. Ce tableau est donc ici un des premiers du mouvement «fauve», nom trouvé par Louis Vauxcelles dans la phrase qu’il écrira : «C’est Donatello parmi les fauves».

Matisse voulait en fait amener le public à reculer pour percevoir «l’effet» du tableau : par le choix des couleurs éclatantes, le peintre veut non pas décrire ce qu’il voit mais faire ressentir «l’éclat» de son épouse.

III. Lien : La Raie Verte, de Matisse


Portrait de Madame Matisse à la Raie Verte, Henri Matisse, 1905
Huile sur toile, 42.5cm x 32.5cm, Statens Museum of Art, Copenhague
Ce tableau représente lui aussi la femme de Matisse ; du point des couleurs, il est très semblable à La Femme au Chapeau. Pour un article plus détaillé, je vous invite à regarder ici (cliquez, c'est un lien).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire